A la découverte de la rivière Li

La rivière Li, mode d’emploi

C’est dans la région Guangxi que l’on trouve l’un des plus beaux paysages de Chine, avec la rivière Li bordée de pics karstiques. Ce n’est donc pas un hasard si c’est l’une des premières régions à s’être ouverte au tourisme.

Les chinois raffolent paraît-il de Yangshuo, chef-lieu de la ville-préfecture de Guilin. Ils s’y rendent en nombre le week-end, souvent pour quelques heures seulement, depuis l’aéroport de Guilin, à un peu moins de 2h de route de là. Une fois sur place, 2 options pour découvrir la superbe rivière Li : embarquer, en groupe, sur un très gros bateaux à moteur. Ou bien emprunter un petit bamboo boat, sans moteur, plus « authentique », recommandé pour tout touriste cherchant à profiter de la tranquillité toute relative des lieux.

Avec le tourisme de masse et la frénésie de construction qui caractérise malheureusement la Chine, on ne sera pas étonnés d’apprendre que la ville a perdu de son charme d’antan, mais beaucoup s’accordent à dire que ce lieu reste malgré tout magique et à voir absolument. Enfin, tout cela je l’ai lu dans les guides ou l’ai entendu dire, car de Yangshuo je ne connais que la gare ferroviaire.

Et oui, car nous sommes sans doute fait pareil, ami lecteur : tout cette foule qui perturbe la quiétude des lieux isolés, toutes ces constructions qui gâchent la beauté naturelle des lieux, moi non plus ça ne m’attire pas. Du tout.

Mais à force d’entendre famille, amis voyageurs et expatriés nous vanter la beauté romantique de la rivière Li avec beaucoup d’enthousiasme, nous n’avions pas envie de passer à côté de ce qui promettait d’être une belle étape dans notre périple chinois.

Etape à Xinping

A la recherche d’un lieu un tant soit peu préservé du tourisme de masse, nous avons glané les blogs, les forums, les guides… Et avons jeté notre dévolu sur une auberge non loin de Yangshuo, dans le village de Xinping. Pour y accéder, il nous faudra :

  • Rouler 20 minutes en voiture depuis la gare ferroviaire de Yangshuo.
  • Traverser la rivière en ferry.
  • Marcher 15 minutes ou prendre un scooter ou un vélo, pour rejoindre l’hôtel qui se trouve sur un bout d’île.

Sur l’île, pas de voitures, uniquement 2 ou 3 scooters électriques équipés de remorques, des chevaux et des buffles. Passé 18h il n’y a plus de navettes, il faut s’arranger avec les pécheurs sur la rive du village pour la traversée.

Nous avons donc passé 2 jours à l’auberge Xinping Our Inn et n’avons pas regretté notre choix. C’est une auberge vivante et accueillante où séjournaient des étudiants en arts, des familles chinoises et un énorme chien pour le plus grand plaisir de nos enfants voyageurs.

lesenfantsvoyageurs_xinping-5
L’arrivée en train à Yangshuo : nous sommes accueillis par un magnifique paysage.
lesenfantsvoyageurs_xinping-19
Prêts pour la traversée en ferry !
lesenfantsvoyageurs_xinping-20
Notre hôte nous amène à l’auberge. Bébé à l’avant. Nous 4 et les bagages dans la remorque 🙂

Vive la grève !

En arrivant, tout nous a semblé incroyablement calme : aucun touriste, pas d’embarcations sur l’eau, quelques baigneurs, des rues commerçantes vides. Et pour cause, une grève des bateaux et des pêcheurs sévissait dans le village ! Nous n’avons pas réussi a comprendre les revendications des grévistes (tout ceci semblait quelque peu tabou), mais n’avons pas boudé notre plaisir de nous retrouver seuls au milieu de ce superbe spectacle. A défaut de bamboo boat, nous avons emprunté des barques de pêcheurs à moteur. Certes un peu bruyantes, mais naviguer sur une rivière vidée de ses touristes valait bien ce petit désagrément.

lesenfantsvoyageurs_xinping-7
Baignade au milieu des bateaux à l’arrêt.
lesenfantsvoyageurs_xinping-15
La rue la plus commerçante du vieux Xinping, vidée de ses touristes.
lesenfantsvoyageurs_xinping-16
Pas de clients pour ces biberons ?
@LesEnfantsVoyageurs_XINPING-18.jpg
Confection de filets de pêche.

Au bout d’un chemin, un monastère

Une petite heure de marche dans la campagne, pour arriver au monastère Teng Jiao An, niché dans la roche. Il est en activité, et sa situation isolée en fait un lieu particulièrement émouvant. Il a la particularité d’être animé à la fois par des moines et des nonnes.

lesenfantsvoyageurs_xinping-6lesenfantsvoyageurs_xinping-7lesenfantsvoyageurs_xinping-9lesenfantsvoyageurs_xinping-8

lesenfantsvoyageurs_xinping-13lesenfantsvoyageurs_xinping-10lesenfantsvoyageurs_xinping-14lesenfantsvoyageurs_xinping-12

Au fil de l’eau, du matin au soir

lesenfantsvoyageurs_xinping-30lesenfantsvoyageurs_xinping-23lesenfantsvoyageurs_xinping-22lesenfantsvoyageurs_xinping-27lesenfantsvoyageurs_xinping-33lesenfantsvoyageurs_xinping-32lesenfantsvoyageurs_xinping-21lesenfantsvoyageurs_xinping-24lesenfantsvoyageurs_xinping-20

La pêche au cormoran

La rivière Li c’est le dernier lieu au monde où la pêche au cormoran, ancestrale, est encore en activité. On peut également l’observer au Japon mais uniquement dans le cadre de démonstrations touristiques car elle n’y est plus pratiquée. Ces grands oiseaux marins sont dressés pour pêcher. Une cordelette est attachée autour du cou de l’animal. Sans l’étrangler, elle empêche le cormoran d’avaler ses prises. Le pêcheur n’a alors plus qu’à vider son gosier de temps en temps. De cette captivité semble naître une grande complicité entre l’oiseau et son maître. Nous avons choisis de suivre un pêcheur après la tombée de la nuit. Les photos ci-dessous ont été prises dans l’obscurité la plus totale.

lesenfantsvoyageurs_xinping-3
Rien ne vient troubler la quiétude de l’eau.
lesenfantsvoyageurs_xinping-1
Cormoran prêt à plonger.
lesenfantsvoyageurs_xinping-2
Pêcheur en action.
lesenfantsvoyageurs_xinping-4
Portrait de pêcheur.

Je ne vais pas vous mentir : il faut se dépêcher de visiter la région, car les constructions, en pleine campagne, commencent à grignoter le paysage. Et les environs de l’auberge où nous avons logé ne seront sans doute pas épargnés. En outre le traitement des déchets est pour ainsi dire inexistant et on en retrouve par endroits au bord de l’eau ou dans les arbres. A moins qu’une solution ne soit rapidement trouvée, le problème ne risque malheureusement pas d’aller en s’améliorant.

 

 

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. cédric dit :

    Magnifique cet article ! Et vraiment sympa d’avoir pu visiter un lieu pareil à l’ecart de la foule habituelle !

    J'aime

    1. Merci Cedric ! Est ce que votre tour du monde passera par là ? 1ere étape en Chine si j’ai bien suivi ?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s