Sur les traces de Pascal à Port Royal des Champs #EnFranceAussi

J’ai découvert récemment le rendez-vous mensuel « En France aussi ». Ce mois-ci, le thème, choisi par Florence Gindre est : les lieux d’écrivains en France.

Ce RDV est aussi pour vous lecteur l’occasion de tenter de reporter des cadeaux – vous trouverez les infos sur les modalités et les gains à la fin de l’article.

Je suis allée puiser dans mes dernières balades en île de France pour vous faire découvrir un lieu que j’affectionne tout particulièrement : Le site de Port-Royal des Champs.

Situé dans les Yvelines, ce lieu est un havre de paix. Outre le musée national de Port Royal des champs, présentant de jolies collections du 17e et 18e siècle (dont un très beau tableau de Philippe de Champaigne), on y trouve notamment : un très beau panorama sur la vallée de Chevreuse, une ancienne grange à blé dans laquelle ont régulièrement lieu des concerts de musique classique, un ensemble de bâtiments agricoles des 17e et 19e siècles, les ruines de l’ancienne abbaye du même nom – accessible en descendant un escalier 100 marches, un verger avec plein de fruits anciens, un potager, un bouquetier, des ruches et un jardin médicinal (occasion de se familiariser avec l’absinthe par exemple)

Alors quel rapport avec Pascal me direz-vous ?

J’y viens, j’y viens !

Petit retour vers le passé…

Pascal (Blaise de son prénom) fut inventeur, physicien, mathématicien, mais aussi écrivain moraliste, philosophe et théologien. Tout ça en 39 ans de vie.

A 16 ans il écrit des traités de géométrie (le théorème de Pascal), à 18 ans il commence à développer ce qui sera la 1ère machine à calculer (la Pascaline). Grâce à ses travaux sur la pression (le principe de Pascal), il crée la presse hydraulique. Post mortem il continue à faire parler de lui avec ses Pensées (de Pascal), qu’il conservait tout le temps sur lui : 27 liasses dissimulées dans la doublure de son manteau.
Cette liste totalement non exhaustive vous donne une petite idée du talent immense du jeune homme.

Fin 1654, alors âgé de 31 ans, Pascal a un grave accident et après 15 jours de coma il se réveille avec des visions mystiques plein la tête. Et commence pour lui une nouvelle vie, autour du Jansénisme. Pour se remettre de ses nouvelles émotions religieuses – ou plutôt s’y consacrer, il va passer 2 semaines début 1655 à Port-Royal. Il y reviendra ensuite régulièrement pendant quelques années.

Et donc…

C’est à Port-Royal des Champs que Pascal commencera à écrire Les Provinciales. (non, je ne l’ai pas lu.). Et c’est également là-bas que sont nées les Pensées.

Et Pascal ne s’est pas « contenté » de méditer, dormir et écrire dans ce lieu. Car si on s’aventure dans la cour de la ferme de Port Royal, on tombe nez à nez avec le puits (de Pascal, forcément), équipé de roues à engrenage.
Si je m’en réfère au site web de Magny-les-Hameaux : « La légende dit qu’un enfant de 12 ans peut extraire l’eau à l’aide de deux seaux de 130 litres, l’un plein montant, l’autre vide descendant. »
Dommage, on ne peut pas tester le mécanisme ingénieux car une protection empêche de tourner la manivelle du puits… j’aurai pourtant bien aimé demander à ma fille de me remplir 2 petits seaux de 130 litres chacun, et je crois qu’elle l’aurait fait avec plaisir. Un vrai génie ce Blaise Pascal.

Et pour conclure, je vous laisse méditer sur cette citation de Pascal : « Tous les hommes recherchent d’être heureux. Cela est sans exception, quelques différents moyens qu’ils y emploient. Ils tendent tous à ce but. »

Aller, assez médité, place aux photos !

portroyal_lesenfantsvoyageurs1
Vue sur l’abbaye
portroyal_lesenfantsvoyageurs12
OKLM
portroyal_lesenfantsvoyageurs
A votre gauche, le Puits de Pascal
portroyal_lesenfantsvoyageurs8
La Grange de face…
portroyal_lesenfantsvoyageurs9
… et de côté
portroyal_lesenfantsvoyageurs4
Corps de ferme
portroyal_lesenfantsvoyageurs11
Derrière les arbres : le musée national
portroyal_lesenfantsvoyageurs10
Enfant bûcheron ?
portroyal_lesenfantsvoyageurs7
Méditation non loin du potager
portroyal_lesenfantsvoyageurs6
Le jardin médicinal
portroyal_lesenfantsvoyageurs5
Au fond du jardin, des ruches

Avec #EnFranceAussi, tentez votre chance pour remporter un joli guide Gallimard « Paris chic & zen » ou un bon d’achat de 120 euros pour voyager en France avec OUIBUS. Pour participer il vous suffit de commenter cet article si le cœur vous en dit et/ou l’un des autres articles du rendez-vous et de le faire savoir sur la page Facebook #EnFranceAussi entre le 1er et le 19 novembre. Le règlement complet du concours est à votre disposition .
Bonne chance 🙂

 

14 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Caro dit :

    C’est toujours agréable de découvrir des lieux « habités », merci pour la balade.

    Aimé par 2 people

    1. Merci à toi d’être venue lire mon article ! J’ai également beaucoup apprécié ta balade #EnFranceAussi.

      J'aime

  2. Eve Pouliot dit :

    Je ne connais pas encore cet endroit et je vais pourtant dans les Yvelines chaque année. Je le prends en note pour la prochaine fois! 🙂

    Aimé par 2 people

    1. C’est tellement grand les Yvelines, difficile d’en faire le tour 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Eve Pouliot dit :

        Oui, en effet. Et tellement de belles activités à faire avec des enfants! 🙂

        Aimé par 1 personne

  3. Sabrina dit :

    Merci pour cette belle découverte, tu m’as appris des choses à propos de Pascal. En effet un havre de paix.

    Aimé par 2 people

    1. Merci Sabrina à toi de m’avoir lu ! J’ai moi-même appris pas mal de choses en rédigeant cet article, et dire que c’est un microscopique aperçu de sa vie et son oeuvre 🙂

      Aimé par 1 personne

  4. voyageuse31 dit :

    Merci pour cette première participation très réussie !

    Aimé par 2 people

  5. Pierre dit :

    Hello Irène ! Superbe ton article… j’habite dans les Yvelines donc c’est un site que je me dois découvrir … mais je pense qu’il vaut mieux que j’attende le printemps (trop triste en novembre/hiver) ! A bientôt et bonne continuation. 🙂

    Aimé par 2 people

    1. Merci Pierre !
      En hiver c’est effectivement tristoune, sauf si c’est ensoleillé. Il y a quelques semaines cela devait être très beau avec les couleurs d’automne (comme toute la vallée de la Chevreuse d’ailleurs).
      Si tu as des balades à me conseiller dans le 78, je suis preneuse ! Ce département est tellement vaste qu’il doit y avoir tout un tas de coins sympas qui me sont inconnus 🙂
      Je vais aller faire un tour virtuel dans le Grand Est, région que je ne connais que très très peu !
      A bientôt

      Aimé par 1 personne

  6. Un très joli endroit, merci pour cette découverte !
    C’est vrai que c’est dommage que la manivelle du puits soit bloquée, rien qu’en lisant, ça donne envie d’essayer !
    Merci de ta participation.

    Aimé par 2 people

    1. J’ai pris beaucoup de plaisir à participer sur ce thème, merci pour le lien vers mon article !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s